Le CESI Strasbourg participe au défi annuel « 48h pour faire vivre des idées » les 17 et 18 novembre 2016

Les vendredi 17 et samedi 18 novembre 2016, 60 élèves de l’école d’ingénieurs informatique du CESI de Strasbourg participeront à la plus grande « coopétition » internationale : « 48h pour faire vivre des idées ».

 

Cet événement a été créé en 2000 pour inciter les étudiants d’écoles de commerce, d’ingénieurs à travailler ensemble pour faire émerger de nouveaux concepts créatifs, en réponse aux besoins des entreprises. Dans le cadre du projet InnovENT-E, plus de 300 élèves du CESI vont concourir sur les 1500 étudiants inscrits.

Adossé au programme IDEFI dans le cadre des Investissements d’Avenir, InnovENT-E est porté par un groupement d’établissements universitaires (CESI, groupes des INSA, Université de Lorraine et Universités de Technologie) mutualisant ses connaissances et bonnes pratiques pour proposer des actions de formation spécifiques aux entreprises.

L’outil de formation 48h : du diagnostic initial à la proposition de solutions innovantes

Structurée sur deux jours de travail continu, la formation 48h enchaînera les phases logiques et complémentaires de traitement des étapes amont du processus d’innovation : cohésion d’équipe, analyse du contexte des demandes,  veilles d’informations, créativité collective et émergence d’idées, partage des concepts et affinage des idées, modélisation et prototypage.

Informés et conseillés par les enseignants formateurs et enseignants chercheurs, les étudiants valideront ainsi chaque étape de réflexion, en gardant toujours en tête le cahier des charges des demandes.

Les bénéfices pour les entreprises partenaires de l’opération

Au CESI de Strasbourg, ce sont six équipes de 10 élèves qui collaboreront pour traiter les demandes de trois entreprises dans une approche experte et complémentaire. À l’issue des deux journées, l’ensemble des propositions innovantes seront mises à disposition des entreprises partenaires de l’opération, via une plateforme web. Les entreprises pourront ainsi étudier la possibilité de mettre en place ces nouveaux concepts créatifs au sein de leu activité. C’est également pour elles l’occasion de détecter des talents qui pourraient un jour les rejoindre.

 

Les bénéfices pour les étudiants

Cette démarche participative et proactive a pour objectif de mettre les étudiants dans une situation professionnelle réelle : en un temps limité (48h), ils devront s’organiser dans chaque groupe et coordonner leurs actions pour pouvoir apporter des livrables attendus dans les délais impartis. Pour terminer, ils devront convaincre un jury professionnel de la pertinence des solutions présentées.

L’apprentissage actif par projet (pédagogie PBL) est une pédagogie distinctive de l’école d’ingénieurs exia.CESI.  Développée en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal, elle s’appuie sur le fonctionnement de l’entreprise. Elle permet aux étudiants « d’apprendre à apprendre » et d’acquérir les techniques, les méthodes et les comportements de l’ingénieur informaticien. Cette méthode intègre tout au long du cursus : séminaires, conférences, workshops, projets, stages en entreprises,…