Concours SCEI

Le concours commun de l’école d’ingénieurs CESI, vous permet de postuler aux cycles d’ingénieur généraliste et d’ingénieur informatique sous statut étudiant. 94 places sont disponibles sur toute la France dans les centres de l’école d’ingénieurs CESI.

Le concours commun CESI

Le concours commun CESI permet aux élèves de prouver leur maîtrise des connaissances scientifiques et linguistiques requises pour poursuivre en cycle ingénieur. Le savoir-être est également important. Ingénieur en devenir, l’élève voit ses qualités et son potentiel reconnus dès son entrée à l’école, où il pourra les développer en relation avec son projet professionnel. 

Le public :
Le concours commun CESI est ouvert aux élèves de deuxième année en CPGE de la filière scientifique, pour les voies suivantes : MP, PC, PSI, PT, TSI, TPC.

Le déroulement :
Tous les établissements CESI proposant la formation sont aussi centres d’examen.

  • Le concours comporte quatre épreuves écrites pour une durée totale de 4h00.
    Les épreuves de français, d’anglais et de mathématiques sont com­munes à toutes les filières.
    L’épreuve de Sciences Physiques pour l’ingé­nieur dépend de la formation choisie.
  • Suite aux épreuves écrites, les candidats déclarés admissibles sont invités à un entretien de motivation. Cet entretien est collectif, en groupe de quelques personnes.
  • Les propositions d’admission sont transmises aux candidats retenus par le portail SCEI.

Les centres CESI concernés :
Aix-en-Provence, Angoulême, Arras, Bordeaux, La Rochelle, Lyon, Nancy, Nice, Orléans, Paris-Nanterre, Pau, Reims, Rouen-Mont-Saint-Aignan, Saint-Nazaire, Strasbourg, Toulouse.

Les dates à retenir

  • Inscription en ligne sur le site scei.fr : du 11 décembre 2017 au 12 janvier 2018
  • Epreuves écrites : 19 avril 2018
  • Résultats d’admissibilité : 22 mai 2018
  • Epreuves orales : mai-juin 2018
  • Liste des vœux : du 1er février au 27 juillet 2018
  • 1ère proposition d’admission : 30 juillet 2018

L’école d’ingénieurs CESI

L’école d’ingénieurs CESI diplôme chaque année plus de 1 200 ingénieurs et forme 6 000 élèves. Classée dans les palmarès annuels des grandes écoles, l’école d’ingénieurs CESI est habilitée par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) et reconnue comme un acteur majeur du monde de l’Enseignement Supérieur.

Depuis près de 60 ans, le CESI prône l’innovation, la proximité avec les entreprises et l’ouverture sociale dans ses formations. D’ailleurs, l’école d’ingénieurs CESI est habilitée à recevoir des boursiers sur ces deux cycles sous statut étudiant.

Les atouts de l’école

  • Un niveau scientifique élevé
  • Une pédagogie active et innovante en modes projets
  • Un réseau de 2 000 entreprises partenaires
  • La recherche au cœur des enseignements et des pratiques avec 12 fablabs accessibles
  • Une ouverture à l’international avec 77 partenariats à l’étranger
  • Un accompagnement actif avec des entretiens personnalisés
  • Une vie étudiante associative riche avec 100 clubs et associations

Le cycle ingénieur généraliste – ei.CESI

Un ingénieur opérationnel

Ce cursus forme des ingénieurs aux nombreuses dimensions professionnelles de l’industrie et des services : R&D, méthodes, production, sécurité, environnement, in­novation… L’ingénieur CESI est alors capable de conduire des projets pluridiscipli­naires, dans des situations de travail variées et évolutives. Polyvalent et adaptable, il s’intègre aussi bien dans un contexte national qu’international.

Une formation évolutive

En formation, l’élève ingénieur développe toutes les connaissances de la fonc­tion d’ingénieur, qu’il complète par l’expérience acquise en entreprise. Les stages professionnels se déroulent en mode alterné durant la 1ère et la 3e année. La 2e année comporte un semestre à l’étran­ger et un autre consacré à la conduite d’un projet en recherche et innovation (laboratoire ou service de R&D). Le futur ingénieur confirme alors sa dimension internationale et développe sa créativité.

Le cycle ingénieur informatique – exia.CESI

Ce cycle permet aux élèves de mieux appréhender l’entreprise, ses objec­tifs et ses enjeux en matière de stratégie, management, conception et expertise du système d’information.

Leurs compétences scientifiques, technologiques et leur capacité de communication en font des acteurs incontournables sur le marché.

Deux dominantes possibles :

  • Logiciels : maîtriser l’ensemble des méthodes et outils informatiques permettant la conception, le développement et la mise en œuvre de logiciels dans leur totalité. En 3e année, la vision économique, stratégique et managériale du manager d’information est développée.
    Stages : 13 à 15 mois
  • Réseaux & Télécoms : maîtriser les concepts et techniques indispen­sables à la création d’infrastructures et d’applications informatiques centrées sur les réseaux.
    Stages : 13 à 15 mois dont 3 à l’international