Interview de Paul, Fab Lab Manager et Coach du start up weekend Orléans

Paul Ayoun, Fab Lab Manager au sein du Groupe CESI, groupe d’enseignement supérieur et de formation professionnelle sera l’un des coachs du Startup Weekend Orléans 2014 (SWO).

Diplômé d’un titre d’Ingénieur Systèmes mécaniques et d’un Master Design Industriel et Conduite de l’Innovation à Strate Collège, Paul accompagnera les participants les 3,4 et 5 octobre. Paul est manager du Fab Lab du CESI. 

Nous lui avons posé quelques questions dans le cadre de sa participation au SWO 2014 :

As-tu déjà participé à un startupweekend ?
Non, mais j’ai déjà participé à des week-ends création en tant que participant au LoungeShare, un week-end de fabrication à la Cité des Sciences et en tant que Mentor avec la Webschool Factory.

En tant que Coach, qu’attends-tu du SWO ?
De nouvelles idées, de nouvelles intentions ! Participer à ce type d’évènement, c’est une manière de découvrir des nouvelles idées, des nouvelles intentions et surtout de rencontrer des gens qui sont prêt à passer 48 heures pour résoudre un problème. Je suis impatient de connaître les problématiques des participants.

Penses-tu que tout le monde peut participer à ce type d’évènement ?
Dans l’idée oui. Il faut avant tout être motivé et être conscient que tu n’as pas beaucoup de temps ! Les personnes qui vont gagner seront les plus motivées, qui vont enrichir leur idée de base avec les idées des autres participants (collaborateurs, coach..). Il est essentiel de savoir équilibrer confiance et remise en question en restant ULTRA MOTIVE !

Quels seront tes méthodes pour coacher les participants ?
Des encouragements, mes compétences, mes expériences et parfois mon avis personnel. Je vais inciter les participants à placer « l’expérience utilisateur » au centre de leur réflexion c’est-à-dire ancrer le besoin dans du concret pour rendre l’idée pertinente.

En tant que Fab Lab Manager au sein du Groupe CESI, quelles expertises vas-tu apporter aux participants ? As-tu des premier conseils à donner ?
Mon job et plus particulièrement la compétence que j’enseigne, le prototypage, c’est de rendre concrète une idée. Le SWO est une bonne illustration de la transformation et du cheminement d’une idée en une activité commerciale. Il n’y a pas que la technique, il faut savoir travailler en équipe, convaincre, communiquer… Être un couteau-suisse !

Un dernier mot avant le jour J ?
Durant 3 jours, nous allons rencontrer d’autres personnes, bosser ensemble, créer des liens sur le court ou long terme. Le SWO, c’est l’occasion rêvé de pouvoir clarifier une idée et de savoir si elle est viable.  Si c’est le cas, le SWO sera une catapulte ! Profitons-en pour rigoler, s’enthousiasmer ensemble et s’investir comme si le projet était notre « bébé ».

Selon Paul, avec de l’enthousiasme et de la persévérance, rien n’est impossible ! Il y a forcément un moyen simple et plaisant de contourner les obstacles.