Les Exars au Startup Week-end Orléans

En octobre dernier, le CESI région Centre a participé au premier Startup Week-end Orléans.

Pendant 54h, 10 équipes et 64 participants aux profils divers étaient en compétition pour transformer une idée en startup. L’objectif était de développer un « prototype actif » et un concept business devant un jury d’experts qui récompense les meilleurs projets.

L’évènement était ouvert à tous : étudiants, porteurs de projet, professionnels, salariés. Leurs profils ? Business, créatifs, développeurs, marketing, ou tout simplement des personnes désireuses de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

5 étudiants de l’exia.CESI ont participé à ce week-end d’émulation :
Nicolas et Tristan ont pitché sur le projet « Guardian Angel », présenté par Nicolas. Il s’agit d’un casque connecté qui permet de contacter les secours tout en géolocalisant le blessé. Au départ de ce constat : 664 motards décédés l’an passé suite à des accidents qui surviennent la plupart du temps en rase campagne.
Mélanie et Jérôme ont travaillé sur un projet de plateforme web permettant aux utilisateurs de personnaliser des objets 3D. L’objectif de ce site Web est de permettre aux clients de sélectionner un objet et de modifier facilement certains paramètres (couleur, taille, matière, inscription de message…).

Comment s’est passé le Startup Week-end Orléans ?

orleans-startupweekend-2014Tristan : Le week-end s’est super bien passé, nous avons été bien accueillis et l’ambiance était super. L’esprit était bon enfant, et même s’il s’agissait d’une compétition, tout le monde était là pour s’entraider, personne n’était fermé d’esprit.

Mélanie : L’événement était bien organisé, il n’y a pas eu de temps mort et le cadre était super. Cet événement m’a permis de travailler sur un beau projet qui a sûrement de l’avenir.  Ce week-end m’a aussi permis d’acquérir des bases en création d’entreprise et marketing qui sont des sujets que je n’avais jamais eu l’occasion d’aborder.

Nicolas : Une  équipe organisatrice dynamique et bien présente, un rassemblement de passionné(e)s, plein de rencontres intéressantse… 54 heures de brainstorming et de travail en groupe autour d’un même sujet est une expérience vraiment intéressante.

Jérôme : Le Startup Weekend Orleans m’a offert plusieurs choses, dans un premier temps la possibilité de me tester techniquement dans le domaine informatique :  le fait de développer un produit ou un prototype en moins de 3 jours me semblait être un challenge stimulateur. De plus, le fait de pouvoir vivre la création d’une entreprise, de son idée de base jusqu’au pitch face à des investisseurs potentiels m’a donné la possibilité de combler mes lacunes dans des domaines que je n’ai pas l’occasion d’aborder dans le cadre de mon cursus, tel que le marketing (élaboration d’un business model).
Enfin, j’ai pu observer la façon de communiquer des autres participants, car je souhaite m’améliorer dans ce domaine, et tirer profit des conseils des différents mentors sur place.

Quels enseignements tirez-vous de ce week-end ?

Tristan : J’ai pu me mettre de l’autre côté de la barrière. En tant que développeur, je n’ai jamais vraiment été attiré par le côté marketing d’un projet.. Il faut aussi être à l’écoute des autres pour savoir avancer, et ne pas perdre de temps sur des détails.

Mélanie : Tout d’abord pendant ce week-end, j’ai pu tester mes capacités à travailler sous la pression d’un timing précis et observer que j’allais devoir travailler là-dessus. De plus, j’ai pu acquérir des bases en marketing et création d’entreprise, ce qui était très intéressant.

L’anecdote / le conseil :

Nicolas : Notre projet (Guardian Angel) a été élu avec le plus grand nombre de voix par le public le vendredi soir. En constatant l’intérêt qu’il a suscité tout au long du week-end, et même après, je vais tout faire pour lui faire voir le jour.

Mélanie : Je me suis retrouvée dans une équipe très dynamique et enjouée. Nous avons beaucoup rigolé, surtout quand un membre du groupe a essayé de commander des pizzas avec le téléphone mis à notre disposition.
Côté conseil, je dirais qu’il est prérérable d’intégrer une équipe restreinte (5 – 6 personnes maximum) et pas trop de profils similaires.

Jérôme : Si je devais donner un conseil aux personnes intéressées par la création d’une start-up : penser à court terme. Cela ne sert à rien de penser au business model au bout d’un an d’activité, si vous n’arrivez même pas jusque-là. Si vous souhaitez monter votre startup, le startup week-end est l’événement parfait pour vous former, trouver des collaborateurs ou simplement bien manger !

La vidéo officielle de l’évènement :