Parcours d’un étudiant de l’exia.CESI à Toulouse

étudiant exia.CESI Toulouse

Clément, footballeur professionnel au sein du Gazélec Football Club Ajaccio, nous parle de sa vie étudiante à l’exia.CESI de Toulouse, jusqu’à son parcours footballistique professionnel.

Pouvez-vous svp présenter brièvement votre parcours étudiant ?

Après l’obtention de mon baccalauréat scientifique en 2003, j’ai décidé de continuer ma formation professionnelle en football, au sein du centre de formation de Châteauroux. C’est en 2005, que j’ai souhaité m’orienter vers un BTS Informatique de Gestion au lycée Bahuet de Brive.

En 2007, j’ai intégré l’exia.CESI en 3ème année grâce à l’admission parallèle. J’ai étudié durant trois ans au sein de l’exia.CESI de Toulouse. C’est donc au sein de ce centre que j’ai pu obtenir, dans un premier temps, le diplôme de Responsable en Ingénierie Logiciel, puis celui de Manager des Systèmes d’Information.

Pourquoi avoir choisi la formation informatique de l’exia.CESI Toulouse ? 

Le critère qui m’a influencé dans mon choix de formation, en plus des programmes professionnalisants proposés, a été le grand nombre de centres CESI en France qui propose cette formation en informatique.

Grâce à une synchronisation des programmes de tous les centres CESI, j’avais l’opportunité  de changer de site en cours d’année, si je le souhaitais. Cet avantage fût primordial pour moi puisque le football prenait une part importante de mon activité et m’a permis de financer une partie de mes études.

Quelle expérience a été la plus marquante pour vous durant votre formation à l’exia.CESI Toulouse ?

Les stages sont nécessairement des expériences importantes et marquantes au sein du processus d’apprentissage. J’ai eu la chance d’intégrer des entreprises diverses, dont leur cœur de métier l’est tout autant. Mon premier stage a eu lieu au sein d’une entreprise de promotion immobilière sur Toulouse qui souhaitait créer un système d’information. Le deuxième s’est déroulé en télétravail depuis Toulouse pour une entreprise parisienne souhaitant développer un logiciel de gestion à destination des mairies. Ce logiciel étant entièrement développé dans Oracle, cela correspondait parfaitement à la problématique de ma thèse. Enfin, mon stage de cinquième année a eu comme sujet l’environnement technique de la base de données Oracle de manière plus approfondie.

En plus de ces stages professionnalisants, les projets menés tout au long de l’année au sein de l’école nous apportent une réelle plus-value. Ils permettent de se confronter au monde du travail, d’échanger avec des professionnels du métier, mais également d’apprendre à travailler en équipe. La connivence, le partage des connaissances et cette émulation entre étudiants est un atout tant sur le plan humain que professionnel.

Quel conseil donneriez-vous à des étudiants qui souhaiteraient s’orienter vers ce cursus en informatique ?

Dans un premier temps, il s’agit d’aimer ce vers quoi nous souhaitons nous orienter, puis dans un second temps d’être motivé. Une des force du CESI est de nous enseigner à être autonome, il est donc absolument nécessaire que l’étudiant ne perde pas de vue qu’il est là pour progresser et apprendre. Il faut mettre à profit cette liberté pour parfaire ses objectifs et servir la formation proposée par l’exia.CESI.

Qu’est-ce qui vous manque le plus dans le fait d’être étudiant ?

Je dirais que c’est la liberté. Paradoxalement, quand on est étudiant, on peut avoir l’impression de ne pas avoir de liberté, entre l’obligation des horaires de cours, de rendre des travaux et la préparation des examens. Seulement, c’est en rentrant dans le monde du travail que l’on se rend compte qu’il existe tout autant d’impératifs auxquels s’ajouteront des obligations familiales impliquant alors des responsabilités et donc moins de libertés ; mais avec du recul, on les perd avec plaisir !